Questions fréquentes sur l'épilation laser

La photo-épilation est-elle douloureuse ?

On ressent généralement un picotement très supportable, comme un petit claquement d’élastique, suivi d’une sensation de chaleur pendant quelques minutes.

La douleur varie selon le seuil de tolérance de chacun et en fonction du niveau d’énergie utilisé, de la densité (davantage de douleur chez les individus très poilus !), de l’épaisseur et de la couleur des poils. Certaines zones du corps, comme le maillot ou les aisselles, sont aussi plus sensibles à la douleur.

Certains épilateurs disposent d’un système de refroidissement par contact qui améliore sensiblement le confort de la personne qui se fait épiler. Sans système de refroidissement, la douleur est plus importante sur les peaux foncées. Il est également possible d’appliquer sur la peau, une heure avant la séance, une couche épaisse de crème anesthésiante recouverte d’un film cellophane (celui utilisé pour les aliments).

L'épilation laser est-elle cancérigène ?

Les premiers photo-épilateurs ont été commercialisés aux Etats-Unis en 1996. Plusieurs dizaines de millions de séances ont été réalisées ces quelque 20 dernières années à travers le monde sans que l’on décèle de problèmes particuliers.

Les rayonnements les plus dangereux pour la peau sont les ultraviolets (rayonnements ionisants). Les lasers épilatoires ne sont pas concernés car aucun de ces lasers n’émet d’UV. Cela n’est pas le cas des épilateurs à lumière pulsée qui ont un spectre d’émission large et qui doivent donc obligatoirement intégrer un filtre optique en bon état pour éliminer les rayonnements UV.

Il n’a pas été observé de cas de cancérisation de taches cutanées bénignes pré-existantes (ex : grains de beauté) après de multiples passages de rayons laser sur ces taches.

Les données disponibles à ce jour montrent donc que les lasers n’ont pas été à l’origine de cancers de la peau.

Faut-il mieux aller chez un dermatologue ou un médecin esthétique ?

Environ 1500 dermatologues et 800 médecins/centres esthétiques proposent des épilations durables en France. Pour les épilations laser, les deux catégories de professionnels se valent. Cependant les délais d’attente sont plus longs chez les dermatologues qui possèdent une activité médicale traditionnelle de plus en plus chargée. De nombreux dermatologues refusent de prendre de nouveaux patients par manque de temps.

Quels sont les critères de choix d'un cabinet ou centre d'épilation laser ?

Il n’est pas toujours aisé de choisir le “bon” établissement. Il est ainsi utile d’aller se renseigner auprès du centre sélectionné avant de se décider :

  • Quel l’accueil vous est-il réservé ? Le personnel prend-il le temps d’expliquer et de répondre à vos questions ? Combien de séances sont annoncées ?
  • Comment est le cadre et l’ambiance ? Vous sentez-vous à l’aise et en confiance ? Avez-vous un sentiment de propreté et d’hygiène ?
  • Les prix vous paraissent-ils raisonnables ?
  • S’il s’agit d’un médecin, celui-ci réalise-t-il les épilations dans son cabinet ou sur un plateau technique extérieur à son cabinet ? (il est souvent plus pratique de se faire épiler au cabinet)
  • Le centre accepte-t-il les hommes et les femmes ?
  • Le centre propose-t-il un test gratuit ?
  • Quels types d’épilateurs sont utilisés ?

Vous pouvez aussi consulter le site internet du centre et évaluer sa réputation dans les forums. Attention, les avis trouvés ne sont cependant pas toujours “certifiés”. Le bouche-à-oreille est également utile.

Vous vous êtes décidé pour un centre et avait été traité. Il vous faut ensuite faire un bilan :

  • Vos premières impressions et les avis trouvés sur internet ont-ils été vérifiés ?
  • Quelles ont été la qualité et l’efficacité des soins ? Le rapport qualité prix est-il bon ?
  • Quel a été le temps d’attente ?
  • Le médecin est-il facilement joignable pour le suivi ?

Quelle est la différence entre épilation et dépilation ?

Il n’y a pas vraiment de différence. En théorie, le terme épilation indique un arrachage du poil, alors que le terme dépilation indique une chute du poil. Le terme dépilation est surtout utilisé en institut de beauté.

Peut-on photo-épiler toutes les zones du corps ?

Toutes les zones du corps des femmes et des hommes, à l’exception de la zone autour des yeux, peuvent être épilées, à condition que la peau soit saine.

Peut-on éliminer des poils blonds, blancs ou gris au laser ou à la lumière pulsée ?

Non, car ces poils ne contiennent pas assez de pigments, ou pas le bon pigment. La seule possibilité pour éliminer ces poils durablement est l’épilation électrique consistant à glisser dans la gaine des poils une fine aiguille transmettant un courant électrique détruisant le follicule pileux.

L'épilation laser fonctionne-t-elle sur les poils incarnés ?

Oui, c’est une solution très efficace pour lutter contre les poils incarnés.

Faut-il éviter le soleil avant et après une épilation durable ?

Une peau photo-épilée ne doit pas être exposée au soleil ou aux UV des cabines dans les 4 semaines qui précèdent une séance et dans les 15 jours qui suivent cette séance. Il faut aussi éviter avant la séance l’utilisation d’autobronzants et l’absorption de compléments nutritionnels à base de béta-carotènes ou de médicaments photo-sensibilisants.
Si l’exposition au soleil est inévitable, l’application d’une crème solaire de type écran total, indice 50 ou plus, est recommandée sur les zones épilées.

De manière générale, toute exposition solaire est déconseillée tant que la peau n’est pas revenue à son état normal.

Quelles sont les contre-indications à l'épilation laser ?

Par précaution, on ne fait pas d’épilation durable pendant une grossesse ou un allaitement.

La photo-épilation doit aussi être évitée en cas de prise de médicaments photo-sensibilisants comme le Roaccutane® (isotrétinoïne) dans les 6 mois précédant la première séance laser. Certaines maladies de peau contre-indiquent aussi l’utilisation de photo-épilateurs.

La photo-épilation fonctionne-t-elle chez tout le monde ?

Mis à part le cas des poils clairs ou roux, 5 % des individus ne seront pas de bons répondeurs à la photo-épilation. Les échecs sont en général liés à des problèmes d’ordre hormonal.

Quels sont les effets indésirables possibles ?

Un échauffement de la peau est possible pendant la séance. Il induit alors un effet « coup de soleil » avec rougeur et une sensibilité cutanée dépassant rarement 48 heures. L’application d’une crème ou huile hydratante sur les zones traitées peut être recommandée.

Les complications graves sont heureusement fort rares. La plus fréquente est une brûlure quand la peau est foncée ou quand l’opérateur a mal ajusté les réglages de l’épilateur. Dans certains cas extrêmes, la brûlure peut laisser place à des modifications de pigmentation de la peau, qui souvent se résolvent spontanément en quelques semaines ou quelques mois.

Peut-on se maquiller ou appliquer du déodorant après une épilation laser ?

Comme l’épilation au laser ou à la lumière peut rendre temporairement perméable l’épiderme, il faut mieux attendre 24 heures avant d’appliquer tout produit sur une peau traitée.

Qu'entend-on par repousse paradoxale des poils ?

La repousse paradoxale est une repousse imprévisible de poils sur une zone localisée du corps après une photo-épilation. Consultez la page Epilation définitive pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

Peut-on épiler les duvets au laser ?

C’est possible, s’ils sont suffisamment foncés. Cependant, comme ces poils sont fins, l’épilation risque d’être moins efficace et il existe un risque de stimulation de la croissance de certains poils fins jusque là au repos.

A partir de quel âge peut-on se faire épiler au laser ?

Il est recommandé d’attendre la fin complète de la puberté, surtout pour les épilations du visage. Une repousse paradoxale est fréquemment observée à la suite de séances de photo-épilation qui débutent à un âge trop précoce, alors que la pilosité n’est pas encore stabilisée.

Y a-t-il un risque de passer un rayon laser ou un flash de lumière pulsée sur un tatouage sur une cicatrice, des vergetures ou un tatouage ?

Il n’y a aucun problème sur les cicatrices et les vergetures. En revanche, il ne faut surtout pas faire cela sur un tatouage. Les pigments du tatouage chaufferont, l’apparence du tatouage changera et une vilaine cicatrice en relief apparaîtra.

L'épilation laser ou lumière pulsée est-elle un acte médical ?

L’arrêté du 6 janvier 1962 fixe la liste des actes médicaux ne pouvant être pratiqués que par des médecins. Cette liste mentionne notamment « tout mode d’épilation », à l’exception des « épilations à la pince ou à la cire ». Bien que la photo-épilation n’existait pas à cette époque, elle est donc aujourd’hui légalement considérée comme un acte médical.

La photo-épilation est un acte médical qui n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale, sauf dans le cas où elle est utilisée dans le cadre d’un traitement thérapeutique.